Articles de cet auteur

Assistantes Maternelles

Liste des assistantes maternelles agréées résidant à Pas-en-Artois

Nom – PrénomAdresseTéléphone fixeTéléphone mobileNombres d’enfants
BONDROIT-GREUET Ingrid6, Grand Place06 40 95 34 491 de 0 à 18 ans
1 de 2 à 18 ans
CHOQUET Chantal10 Place du Petit Marché03 21 48 27 9606 37 83 63 203 de 0 à 18 ans
DUGAUGUEZ Florence15, rue de Gaudiempré03 21 58 47 7607 87 73 27 894 de 0 à 18 ans
GOLOMBEK Cathy24 voie de Églantines03 21 22 07 7706 78 28 47 472 de 0 à 18 ans
LESIEUX Sylvie6 rue d’en Haut03 21 22 16 672 de 0 à 18 ans
PETIT Amélie15 rue d’en Haut03 21 22 49 2906 78 11 15 903 de 0 à 18 ans

Pour tout renseignement supplémentaire, vous pouvez consulter le site « monenfant.fr » en cliquant ici.

Arrêtés

Arrêté du 18 juillet 2022 (Fête Communale) : Télécharger

Arrêté 1 de titularisation du 30/06/2022 : Télécharger

Arrêté 2 de titularisation du 30/06/2022 : Télécharger

Arrêté du 04 août 2022 (concours de javelot) : Télécharger

Arrêté du 17 septembre 2022 (trail) : Télécharger

Arrêté du 05 septembre 2022 (Extension de cimetière) : Télécharger

Arrêté 3 de titularisation du 31/10/2022 : Télécharger

Arrêté du 23 novembre 2022 : Télécharger

Les écoles, le collège

École publique « La Kilienne »

L’école publique « La Kilienne » est située aux n° 1 et 5 de la rue des écoles.

L’école maternelle accueille 55 enfants dans 2 classes. (Petits : 23 – Moyens et Grands : 32)

☎️ 03 21 48 56 75

L’école primaire accueille 82 enfants dans 4 classes : (CP/CE1 : 21 – CE1/CE2 : 21 – CE2/CM1 : 20 et CM1/CM2 : 20)

☎️ 03 21 48 24 77

La cantine-garderie fonctionne de 7h15 à 18h30

École privée « La Providence »

L’école « La Providence » accueille les élèves répartis dans 2 classes – Directrice : Mme Isabelle SIMON

Cantine-Garderie de 7h45 à 18h30

Adresse : 19, rue Basse-Boulogne

☎️ 03 21 48 20 28 ou 06 43 52 64 78

Collège « Marguerite Berger »

26 Rue du Châtelet, 62760 Pas-en-Artois

☎️ 03 21 48 22 87

Il accueille un peu moins de 400 élèves demi-pensionnaires ou externes.

Les langues vivantes proposées sont :

  • Langue vivante 1 : Anglais
  • Langue vivante 2 : Allemand, espagnol

Effectifs :

  • Quatre classes de 3e – 20 élèves en moyenne
  • Quatre classes de 4e – 26 élèves en moyenne
  • Quatre classes de 5e – 23 élèves en moyenne
  • Quatre classes de 6e – 28 élèves en moyenne

Vous pouvez accéder au site Internet du collège en cliquant sur le bouton :

Calendrier scolaire

Hier et aujourd’hui

Le but de cette page est de comparer photos anciennes et photos récentes de notre beau village.

Si vous possédez des photos anciennes inédites ou si vous êtes photographe, vous pouvez contribuer à enrichir cette page en nous faisant parvenir vos photos en mairie. Nous en prendrons grand soin et nous vous les rendrons après les avoir numérisées.

Au quotidien

Le marché

Le marché se tient tous les mardis matins de 8h00 à 12h00 sur la place du petit marché. Vous y trouverez la poissonnerie Malabre, le marchand de légumes « ch’ti Paul », un boucher-charcutier, Hubert le traiteur, la maroquinerie « Anne Poiret », le marchand de fruits et légumes et produits laitiers « Le potager de M. Pétain », l’épicerie de vrac « Chavrac » à compter du 13 avril…

Si vous êtes commerçant et si vous désirez venir vous installer chaque semaine à Pas-en-Artois, nous serons heureux de vous accueillir donc n’hésitez pas à nous contacter.

Office notarial

Étude de Maître Fabien JONARD – 2, rue de l’abbaye

Téléphone : 03 21 48 20 33 – Mail : jonard.fabien@notaires.fr

Internet : https://jonard.notaires.fr/

Horaires : du lundi matin au samedi midi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

La Poste

La Poste de Pas-en-Artois vous accueille 11, rue du châtelet :

  • Lundi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • Mardi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00
  • Mercredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • Jeudi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • Vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • Samedi de 9h00 à 12h00

La Gendarmerie

Adresse : 2, rue de Mondicourt

Téléphone : 03 21 48 20 17

Les Pompiers

Centre d’Incendie et de Secours de Pas-en-Artois

En cas d’urgence, appeler le 18

Téléphone administratif : 03 91 19 04 40

Si vous voulez devenir sapeur-pompier,

cliquez sur ce lien :

Quelques liens utiles pour vos démarches administratives :

Demande de carte d’identité ou de passeport :

Une « pré-demande » peut être faite sur internet à l’adresse suivante :

https://passeport.ants.gouv.fr/Services-associes/Realiser-une-pre-demande-de-carte-nationale-d-identite-CNI

Urbanisme (formulaires)

Liste électorale (formulaire)

Demande d’inscription sur la liste électorale : Cerfa_12669-02

Histoire du village

Pas-en-Artois est un bourg situé au confluent de la Kilienne et du ruisseau de Beaucamp, situé sur l’ancienne voie romaine d’Amiens (Samarobriva) à Arras (Nemetacum), connue plus tard sous le nom de Chaussée Brunehaut. On l’appelle Pas du mot latin Passus qui signifie passage, défilé; en effet, notre commune est resserrée au fond d’une vallée longue et étroite, dominée de chaque côté par des hauteurs dont la plus escarpée se nomme Montagne Saint-Pierre.

Plusieurs titres anciens désignent notre commune sous le nom de Passus Sancti Martini pour rappeler le séjour que Saint Martin y fit au IVe siècle.

On pense que la fondation de Pas remonte aux premiers temps du christianisme : sans connaître exactement son importance à cette époque, on sait que, dès le IXe siècle, elle avait le titre d’oppidulum (petite place forte) et qu’elle ne fit que s’accroître jusqu’au XVe siècle où elle est devenue une véritable ville, entourée de murailles et défendue par des tours et des créneaux. Les guerres qui ravagèrent toute la région pendant les XVIe et XVIIe siècles ruinèrent la ville de Pas qui prit alors le titre de bourg.

ÉGLISES : L’importance de Pas au XVe siècle nous est démontré par le nombre d’églises que la commune renfermait ; on en comptait pas moins de trois, sans parler des chapelles particulières. La plus ancienne, l’église Saint-Martin, est celle-là même qui a survécu aux autres. La tour et le clocher furent élevés en 1523 mais ils s’écroulèrent en 1766 et furent rebâtis avec les mêmes matériaux en 1774 (voir clef de voute du portail). Quant à l’église elle-même, elle fut brûlée pendant la guerre de 1636 et établie peu de temps après. Enfin, en 1761, comme elle menaçait ruine, on la démolit pour en reconstruire une plus grande (trois nefs). Les autres églises étaient : Saint-Nicolas, qui était sur l’emplacement du cimetière actuel puis Saint-Pierre-au-Val qui était à gauche sur la route de Famechon.

SEIGNEURIE : Pas était l’une des sept châtellenies du Comté de Saint-Pol et fut érigée en baronnie-paierie en 918. Elle était formée de dix-sept terres à clochers comme on disait à l’époque. Les armes de cette baronnie était « de gueules au lion d’argent armé de sable.« 

Le premier seigneur qui nous soit connu est Anselme Ier de Pas, il vivait vers l’année 1050. Il avait sans doute des prédécesseurs mais ils nous sont inconnus. Quant au château de Pas, il constituait une véritable place forte flanquée de tours et entouré de fossés. Plusieurs fois ruiné par le guerres, notamment en 1522 et en 1635 et toujours reconstruit comme château-fort, il fut démoli à la fin du XVIIIe siècle et remplacé par le nouveau château (voir l’onglet « Village Patrimoine »).

MALADRERIE : Elle fut fondée par les seigneurs de Pas, à une époque fort ancienne, pour recueillir les pauvres lépreux. Le premier document authentique qui est fait mention est un acte de Bauduin de Pas de 1206. Pas avait également un hôpital (ou hôtel-dieu) dont on fait remonter la fondation au XIIIe siècle.

ÉCHEVINAGE : La carte communale de 1188 fait déjà état d’une mairie. Le plus ancien mayeur connu se nommait Jean Balmès (élu en juin 1253) et le dernier majeur, qui avait aussi le titre de conseiller du roi, fut Désiré Cavrois, qui cessa ses fonctions en juin 1707, date de la suppression de l’échevinage. Celui-ci fut remplacé par un syndicat qui dura jusqu’à l’établissement des municipalités à la Révolution Français en 1789.

Merci à Bruno GIRARD pour le prêt du livre « Histoire des communes du canton de Pas-en-Artois » écrit par Louis Cavrois en 1875. Cet article n’est qu’un résumé du chapitre consacré à notre commune.

Le trésor gaulois de Pas-en-Artois

Découverte fortuite ou pillage archéologique ?

Extrait de l’article paru le 07/10/2014 sur le site France Info France 3 Régions/Hauts de France

Il y a deux semaines, le Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye lançait un appel aux dons pour acheter à un particulier un trésor gaulois découvert à Pas-en-Artois, en 2011. Mais certains soupçonnent cette personne d’avoir creusé le sol pour le dénicher. Une pratique interdite.

L’appel aux dons lancé fin septembre par le Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye a jeté le trouble à Pas-en-Artois comme au sein de la communauté scientifique. Beaucoup visiblement ignoraient qu‘un trésor gaulois, composé d’une quarantaine d’objets en or et attribué à la tribu des Atrébates(IIe-Ier siècle avant JC), avait été découvert il y a trois ans par un particulier, dans une propriété privée située sur cette petite commune du sud du Pas-de-Calais.

La semaine dernière, La Voix du Nord révélait des photos embarrassantes, circulant sur internet. Elles ont été prises en 2011 lors de la découverte de ce trésor. Elles montrent que le sol a été creusé sur plusieurs dizaines de centimètres pour extraire les précieux objets, ce qui semblerait indiquer que cette découverte n’a pas été « fortuite » mais rendue possible grâce à l’usage de détecteurs de métaux. Ce qui est interdit en France, sauf autorisation des services de l’Etat. « Un chercheur de trésor ne peut en aucun cas découvrir un trésor, puisque par définition de la loi, depuis le Code Napoléon et même antérieurement, un trésor est un objet – ou un ensemble d’objets – découvert accidentellement« , explique Etienne Louis, archéologue à la Communauté d’Agglomération du Douaisis​. « Donc à partir du moment où on le cherche, ça n’est plus un trésor au sens de la loi. Que ce soit avec un détecteur de métal ou tout autre outil, une recherche archéologique est soumise à autorisation. Que ce soit chez soi ou à plus forte raison chez autrui​ ». Selon le comte et la comtesse de Pas, propriétaires du terrain, l’inventeur du trésor serait entré sans autorisation sur leur propriété avec un détecteur de métaux. « On suppose que la personne qui l’a trouvé cherchait plutôt des vestiges de la guerre de 14, certains cherchent des vieux obus, des casques, des choses comme ça. », estime Marie-Thérèse de Pas. « Je pense qu’il ne cherchait pas particulièrement un trésor. » Ces propos ont fait bondir l’intéressé qui nous a contacté, sous couvert d’anonymat, via son compte Facebook. « Monsieur de Pas était au courant de la venue des archéologues du Nord et du Pas-de-Calais pour excaver ces objets« , assure-t-il. « Encore une fois, j’ai bien trouvé une partie des objets en surface, le trou que l’on voit sur les photos et la vidéo a été effectué par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles NDR) de Lille, en ma présence et en présence du garde chasse du comte de Pas« . « Ce n’est pas moi qui ai creusé ce trou, mais bien les archéologues du Nord, pour sauver ces objets d’un vol éventuel« , avait-il déjà affirmé sur sa page Facebook. « Comme je l’ai déjà dit, j’avais trouvé en surface quelques jours plus tôt de la tôle d’or froissée. Sous ces morceaux de tôle, il y avait des joncs, des tampons de torques et les bijoux annulaires, le tout mélangé avec des silex et des racines. Lors de la découverte du torque de Mailly-le-Camp, René Jouffroy, grand archéologue, écrivait que ces dépôts avaient un point commun, c’est qu’ils se retrouvaient à la surface, au point que les scientifiques se posaient la question si les Gaulois ne les accrochaient pas aux arbres. Les pluies diluviennes de l’été 2010 ont certainement joué un rôle important dans le ravinement de ce talus laissant apparaître ce trésor.

En attendant, l’association Halte au Pillage du Patrimoine Archéologique et Historique (HAPPAH), basé à Alençon en Normandie, a adressé le 29 septembre une lettre à la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, s’étonnant des conditions de cette découverte et s’interrogeant sur d’éventuels arrangements passés entre l’inventeur, le Musée de Saint-Germain-en-Laye et les services de l’Etat. « Les doutes qui planent sur le possible achat d’un butin de pillage archéologique par un grand musée national nous semblent inacceptables« , s’indigne-t-elle. « Si, comme nous l’entrevoyons, vos services en région Nord Pas-de-Calais ont eu en 2011 une connaissance précise du lieu et des circonstances de la découverte, nous vous demandons pourquoi la loi n’a pas été appliquée, le dépôt archéologique saisi, l’inventeur et le propriétaire du fonds poursuivis ? Dans la mesure où ce dépôt a reçu le statut d' »oeuvre d’intérêt patrimonial majeur », comment expliquer qu’il ne soit répertorié dans aucune publication, rapport ou ressource scientifique, et qu’on ne retrouve aucune trace de fouille officielle y afférant ?« .

S’il est reconnu que la découverte du trésor gaulois de Pas-en-Artois est le fruit d’une fouille illégale, son inventeur ne touchera pas un centime (sa valeur a été estimée à environ 800 000 euros). Il pourrait même se voir infliger une peine de prison ainsi qu’une amende.     

En complément, vous pouvez également lire cet article de la Voix du Nord ou regarder cette vidéo.

La médiathèque

La médiathèque représente un lieu d’accès à la culture et un lieu de rencontres., bien précieux pour les habitants de Pas-en-Artois et ses environs. Le nombre de lecteurs ne cesse d’augmenter. Nous en comptons désormais plus de 200 qui viennent régulièrement emprunter. Un travail de collaboration étroite se poursuit avec la médiathèque départementale du Pas-de-calais, permettant un renouvellement régulier de notre fonds de livres, CD et DVD.

Horaires d’ouverture :

Période scolaire

Mardi : 9h30 – 11h30

Mercredi : 9h – 12h / 14h – 17H

Samedi : 9h – 12h

Vacances scolaires

Mardi : 9h30 – 11h30 / 14h – 17h

Mercredi : 9h – 12h / 14h – 17h

Jeudi : 9h – 12h

Vendredi : 9h – 12h

Samedi : 9h – 12h

Nous vous attendons 5, rue Basse Boulogne.

Vous pouvez également nous contacter au 03 21 48 19 38.

Partie adultes

Bibliothécaire : Madame Ourida VITSE

Inscription gratuite

Emprunts gratuits de livres, CD et DVD

Choix important (fonds propre à la médiathèque municipale + livres prêtés par la Médiathèque départementale du Pas-de-Calais (300 livres renouvelés tous les 3 mois))

Pour les adultes : Romans, documentaires, BD

Pour les enfants : Albums, romans jeunesse, albums.

Coin détente réalisé par Jean-Jacques
La grainothèque

Vous pourrez également y trouver une grainothèque où chacun peut librement déposer ou prendre des graines.

La médiathèque propose également :

Un accès gratuit à Internet

Trois à quatre expositions par an (prêtées par la Médiathèque départementale du Pas-de-Calais)

Des animations « Hors Murs » avec deux conteuses (pour les enfants). (Printemps 2021 : « Les livres prennent l’air »)

Des ateliers créatifs (Prochains à définir selon la situation sanitaire)

Partie enfants

Les sentiers pédestres

La commune de Pas-en-Artois est riche de nombreux sentiers qui permettent aux promeneurs de varier les parcours, que ce soit « dans les champs », au bord de la rivière, dans les bois ou « sur la colline ».

Rappelons qu’ils sont interdits aux motos et aux quads.

Petit jeu qui vous permettra de découvrir les sentiers : Cliquez sur la carte ci-dessus pour la télécharger. (Elle peut également vous être fournie en mairie). Sur cette carte, les sentiers sont signalés par une ligne rouge. Des numéros y ont été ajoutés. À vous de replacer chaque photo (désignée par une lettre) à côté du numéro qui convient.

Vous pouvez également découvrir le « sentier des bois » balisé par des marques de peinture jaune apposées sur des poteaux, pylônes, arbres, murs, etc… Avant de vous lancer, téléchargez la carte au format PDF :

Enfin, pour terminer cet article, voici un lien vers la page des sentiers pédestres de la Communauté de Communes des campagnes de l’Artois. Vous pourrez y télécharger les 37 cartes disponibles.

Le cimetière

Les Permanences administratives

CONCILIATEUR DE JUSTICE
Monsieur Hubert Victor reçoit sur rendez-vous le mardi matin.
Contact : 06 08 83 11 97 ou hubert.victor@conciliateurdejustice.fr
ASSISTANTE SOCIALE
Madame Béatrice DELESALLE (ou collègue de la Maison Départementale de la Solidarité de l’Arrageois) reçoit sur rendez-vous le 1er mardi du mois de 9h00 à 12h00 (le 3e mardi du mois de 9h00 à 12h00 à Warlincourt)
Contact : 03 21 16 10 30
FRANCE SERVICES
Tous les jeudis de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Pour vous permettre d’accéder aux services publics du quotidien : réaliser sa demande de carte grise, remplir sa déclaration de revenus pour les impôts sur internet ou encore effectuer sa demande d’APL, etc.
SIAO « HORS LES MURS » AUDASSE
Madame Céline MONSAURET
Sur rendez-vous le 2ème mardi matin
Contact : 07 60 10 69 62 ou siao.horslesmurs@audasse.fr
Site internet : https://audasse.fr
SERVICE SOCIAL ARTOIS (CARSAT RETRAITE ET SANTÉ AU TRAVAIL)
Madame Marie BONNE EVRARD (assistante sociale) reçoit les 3ème ET 4ème mardis matins sur rendez-vous.
Contact : 03 20 05 64 70 ou servicesocial.artois@carsat-nordpicardie.fr
OPAH
Madame Marion LEPOIVRE reçoit les 2ème et 4ème mercredis de 14h00 à 17h00 sur rendez-vous
MISSION LOCALE EN PAYS D’ARTOIS
Madame Audrey GARIN reçoit sur rendez-vous le vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00
Contact : 07 82 72 85 13 ou mlpa@mlpa.fr
SECOURS CATHOLIQUE
Le jeudi après-midi sur rendez-vous.
Contact : Madame Arlette BAUCHET : 03 21 48 25 78